Service de coaching pour les employeurs

Un service de coaching pour les employeurs sera mis en place et expérimenté. Rother Voluntary Action dirigera ce programme de travail. Le cadre méthodologique relatif à la collecte des données sera mis en place par ZB Planbureau Zeeland et Artevelde University College. Les autres partenaires qui participent activement sont Starpunt Inclusive Entrepreneurship et la MEL.

La boîte à outils vise à mettre en œuvre des politiques proactives et des procédures pratiques afin de soutenir les employés souffrant d’un cancer sur le lieu de travail. Elle fournira un « plan directeur » pour élaborer des politiques RH proactives et structurelles destinées aux employés atteints d’un cancer. La boîte à outils proposera des idées et constituera une source d’inspiration aux équipes de gestion concernant ce qu’elles peuvent faire pour faciliter le maintien en poste des employés souffrant d’un cancer, et ce pendant et après le traitement. Les employeurs seront encouragés à utiliser des techniques de job carving, à adapter l’environnement de travail, les tâches, de proposer des horaires de travail flexibles, la reconversion et de soutenir les managers et les collègues. La boîte à outils sera créée en tenant compte de recherches documentaires, de focus group avec les équipes de direction et de visites d’étude. 3 cycles PFVA (Planifier - Faire - Vérifier - Agir) seront réalisés afin de tester et d’optimiser la boîte à outils. Le prototype final de cette boîte à outils comprendra plusieurs modules et sera différent en fonction de la taille de l’entreprise (petite, moyenne, grande). Nos partenaires observateurs faciliteront le retour d’information sur la boîte à outils et aideront à trouver des employeurs pour la tester.

Un programme de formation des responsables et RH sera ajouté à la boîte à outils. Ce programme de formation portera sur les compétences fondamentales. Les points abordés iront du coaching et du conseil à l’écoute active et à la discussion. Le programme fournira également des directives sur la manière de faciliter le contact lors du traitement sans porter atteinte à la vie privée de l’employé, de soutenir les collègues de l’employé souffrant d’un cancer, de mettre en œuvre des techniques de job carving, de reconvertir et de proposer un soutien adéquat une fois que l’employé est de retour au travail.

Une dernière partie du WP3 (service pour les employeurs) porte sur les recommandations en matière de politique au niveau européen et national. Nous souhaitons comparer les politiques existantes dans la zone des 2 Mers pour identifier les bonnes pratiques et les lacunes.