La semaine dernière, plusieurs séances de co-création ont eu lieu en Belgique avec six coachs et six employés atteints de cancer. La Covid-19 nous a forcé à les organiser en ligne. Ce qui n'était pas évident, car nous n'avions que deux semaines pour organiser cela.

Pour faciliter le déroulement des réunions, tous les participants ont dû faire une petite préparation. Bien qu'aucun des experts ne se soit vu dans la vraie vie, la session de co-création s'est bien déroulée. Des bonnes pratiques et expériences personnelles ont été partagées dans une atmosphère ouverte. La passion commune de trouver des solutions au problème de retour au travail chez les personnes atteintes de cancer était particulièrement remarquable.

Eline De Cleermaecker et Ann De Haese, les chercheuses du GTB qui ont organisé les sessions, ont utilisé beaucoup de photos et d'images pour lancer la discussion. Cela a créé un flux de créativité parmi les participants. Les deux chercheuses ont été surprise de l'énorme quantité de commentaires et de contributions utiles pour le nouveau modèle de coaching. Elles développent le nouveau modèle avec des experts des partenaires du projet en France, au Royaume-Uni et aux Pays-Bas. De nombreux facteurs facilitant et entravant le processus de retour au travail ont été découverts. Comme prévu, l'importance d'un coach I-KNOW-HOW a été confirmée. Ce type de coach est spécialisé dans la réinsertion professionnelle après cancer.

Woman-having-a-video-call-4031818.jpg






















}}